fbpx

Comment Surmonter un deuil ?

Le 4 Avril 2017 vers 8h du matin je suis réveillé par la sonnerie de mon téléphone. Peu réveillé je décroche c’est ma tante “Allô Jean-Christophe  […] j’ai le regret de t’annoncer que ta mère est partie dans la nuit” – BLANC – je ne sais même plus ce que j’avais répondu. Étrangement je ne me sens pas directement affecté émotionnellement – je n’arrive tout simplement pas à y croire – je ne réalise pas encore.

Les jours qui suivent non plus d’ailleurs. J’avais 24 ans quand c’est arrivé certains diront que c’est trop tôt mais je ne me plains pas pour d’autres c’est encore plus prématuré et ma mère est une personne extraordinaire je ne peux donc que faire honneur à sa mémoire. 

Oui est – et pas était – car elle vit toujours en moi (même si plus sur le plan matériel) mais je t’en reparle plus loin dans l’article.

C’est d’ailleurs le but de cet article, te donner des clés pour surmonter la perte d’un être cher et surtout comment rebondir de ce choc avec constructivité et positivité. Après plus d’un an et demi j’ai enfin la maturité et le recul nécessaire pour t’en parler.

Avant

La phase de déclin et pendant

Car avant la mort et le deuil vient souvent une phase de déclin (sauf mort subite) qui est très dure à vivre car l’on assiste impuissant au déclin physique et moral d’une personne que nous aimons.

  1. Prendre du recul et surtout savoir que l’on aide pas la personne si l’on est triste en sa présence, est un clé lorsque l’on accompagne une personne en fin de vie. Je m’étais donné pour mission d’apporter bonne humeur à ma mère lors de ma visite à l’hôpital. Il était hors de question d’être triste lors de mes visites ! Développe un état d’esprit constructif et surtout mets-toi à la place de l’autre et ce qui te ferait plaisir si tu étais à sa place. C’est déjà assez dure comme cela alors profite de ces moments pour amener une bonne énergie.
  2. Méditation. Cet outil m’a énormément aidé sans cela je pense que j’aurai vécu cette année très différemment, avec moins de résilience. Ou toute activité qui te permet de décompresser et de prendre du recul sur la situation.
    Cela m’a permis plus de recul, de prise de conscience.
    Accepter mes émotions (tristesse et sentiment d’injustice notamment) et surtout la conscience de générer – ou essayer de – du positif de cette situation d’en ressortir moi et les autres grandis.
    Prends du recul sur la situation et tes émotions, c’est primordial !
  3. Ne pas t’apitoyer sur ton sort. Cela à vraiment été clé pour pouvoir gérer cette situation émotionnellement. A partir du moment où tu fais cela tu n’aides ni toi, ni la personne malade, ni ton entourage. Reste digne et vois quel rôle positif tu peux avoir. Ce qui arrive est par définition incontrôlable, tu n’as pas la main dessus et c’est une perte d’énergie de se bloquer à ce niveau.
    Par contre, à 100% entre tes mains est ta façon d’y réagir, concentre toi sur ta capacité de réaction. Chemine et marche vers la lumière.

Après

Donner le meilleur de toi

C’est une véritable Promesse interne gravée en moi. Le meilleur des qualités de ma mère. Lui faire honneur, redonner au monde tout l’amour et les bonnes intentions dont elle m’a fait part. Donner le meilleur de moi en utilisant mon expérience de la peine pour aider les autres avec la leur.

  1. La Promesse personnelle : Choisis quelle signification tu veux donner à la perte de ton être cher, et surtout comment tu vas redistribuer au monde les belles choses et l’amour que cette personne t’avait transmise. Cela te permet, au delà de ta peine, de retrouver du sens et surtout te concentrer sur le belles choses, les beaux souvenirs. Et d’éprouver de la gratitude pour tout ces moments.
  2. La vie continue ! Et oui c’est dur, mais effectivement la terre ne s’arrête pas de tourner, comme ta vie.
    Pose toi cette question : Qu’est-ce que voudrais ta personne défunte pour toi ? Pour ta vie ? Le bonheur je pense. En tout cas ma mère ne voudrait pas me voir en dépression mais en joie, m’épanouir. C’est donc cela que je dois faire par amour.
  3. La vie est courte, ou peut s’arrêter vite. Tu dois être sûr de donner tout ce que tu peux chaque jour pour avancer, évoluer et diriger ta vie dans le bon sens. Utilise ta perte comme un talisman. Pour moi cela à développé une rage de vivre au début, maintenant apaisée et devenue flamme de Vie.
    Sois un phénix; renaît des cendres de ta souffrance, plus beau, plus fort et plus puissant !

Faire sortir tes émotions

Exprime tes émotions, ne les refoule surtout pas ! Etre triste c’est parfaitement humain et normal, ce n’est PAS être faible. Tout ce que tu n’exprime pas vas s’imprimer dans ton corps. Cela vas créer du mal-être en toi que tu devras à un moment ou un autre expulser. Surtout que dans le deuil la vague de tristesse viens parfois des mois après. Car nous enclenchons des mécanismes de protection, de déni qui fait que parfois on ne commence à ressentir à 100% le vide que quelques temps après.

Si je te parle de cela, c’est parce que j’ai fait cette erreur ! J’ai tout mis sous le tapis, je me suis convaincu que j’étais fort et que je n’allais rien montrer. C’était une erreur. Malgré ma fuite en avant des émotions remontaient à la surface, j’étais dans une phase de déni comme si je voulais courir le plus loin possible de cet événement. J’ai vécu des insomnies pendant des semaines. Et puis j’ai commencé à en parler, à expulser et donc à aller beaucoup mieux ! Ne deviens pas une cocotte minute sous pression.

Etre fort, c’est admettre et montrer ta vulnérabilité.

D’ailleurs par étymologie, deuil vient du mot latin dolium, signifiant douleur,chagrin face au décès de quelqu’un.

⇒ Accepte ton chagrin et fait le sortir. J’étais également le champion de vouloir m’empêcher de pleurer ( en public et en privé ) pour “être fort”, une autre erreur. Car se couper de sa sensibilité n’est pas un moyen, et plus on attend plus le retour de boomerang est fort ! Je sais également que mes mal de dos à répétitions étaient notamment dus à tout ces sentiments emprisonnés en moi. Donne un ticket aller sans retour à ta peine, qu’elle prenne le large et aille se fondre dans l’océan. Au final fondre en larmes est salvateur, comme si les eaux usées et polluées quittaient ton corps pour laisser place à une eau saine et renouvelée.

Pleurer et exprimer ton chagrin est essentiel, cela fait sortir la peine émotionnellement et physiquement. Après tu te sentiras vidé ( du poids de la peine) et aussi soulagé !

En résumé, rester positif et combatif : Oui ! Garder ses émotions pour soi : Non ! Laisse aller ce qui doit sortir au plus vite.

Les gens que tu aimes continuent d’exister … à travers toi

Cela peu paraître bizarre, voir ésotérique. Mais toute personne ayant perdue un proche à pu le ressentir. Physiquement partie, oui. Mais dans ton cœur cette personne vit toujours.

Et c’est en exprimant leurs qualités, leurs enseignements que tu les faits vivre à travers toi ! Cette personne à fait partie de ta vie pendant des années, elle ne peut donc en disparaître … elle t’a influencée, impacté. Une partie de toi est elle. J’essaie au plus possible de faire vivre cette part de moi, qui me viens de ma mère.

Et pour les gens qui croient au domaine spirituel, d’une façon ou d’une autre cet être veille sur vous ! Pour moi ce n’est pas une croyance mais un fait, ma mère est toujours là, encore me faut-il l’appeler. Lors de certaines méditations c’est que j’ai fait … et elle à répondue présente. Je ne peux l’expliquer avec des mots, mais j’ai senti sa présence, je savais ( avec le cœur ) qu’elle était là. Appelle, demande et écoute avec ton cœur. ( met ta raison ou ton intellect de côté, cela ne fonctionne pas pour cette dimension de la vie).

Tu n’es pas seul

Tout le monde doit faire face à cette épreuve un jour ou l’autre. Ne t’enferme pas dans ta peine, partage, tourne toi vers des personnes ayant vécu cela et qui peuvent t’aider à surmonter ce deuil.

Un vide ? C’est inévitablement ce que tu vas ressentir. A certains moments une abysse, et cela fait mal en effet. Mais ce vide est aussi une invitation à créer !

C’est à toi de construire pour remplir ce “vide”. Avec l’énergie de la joie.

Le pouvoir de l’amour. Personnellement ma perte m’a donné encore plus envie d’aimer, de donner, de partager, d’être un rayon de joie autour de moi. Soigne ta peine mais célèbre la Vie !

N’oublis pas, Mort&Vie sont deux facettes d’une même pièce. Mais si tu es toujours là ce que tu dois être dans l’énergie de vie, dans la construction et non la destruction. Personnellement et à l’extérieur !

J’espère que cet article à pu t’aider si tu es en situation de Deuil. #Transforme ta peine en un feu, un feu de joie et deviens flambeau de Vie, d’Amour.

*Force & Lumière*

Tu veux recevoir du contenu exclusif et des nouvelles inspirantes pour t’aider à transformer tes obstacles de vie en avantages, devenir la personne au potentiel illimité que tu est vraiment ? Inscris toi ici ↓



Visit Us On FacebookVisit Us On YoutubeVisit Us On Instagram